« La place ne manque pas non plus du côté du foncier pour accueillir de nouveaux habitants, comme ceux qui ont fait progresser la population d’un tiers en trente ans » dixit Pierre Dufourcq dans un article paru dans Sud Ouest le 30 avril 2013.

 

La place ne manque pas, mais ne faudrait-il pas marquer une pause ?

 

Conseil Municipal du 30 mars 2011 :

Ce jour là notre maire nous informe qu'il a engagé le bureau d'étude Métaphore pour un montant de 35 385,10 € TTC (suite à sa délégation de pouvoir, donc sans vote du conseil) pour la présentation de propositions d'orientation du schéma directeur d'aménagement des zones cadastrales A U (à urbaniser) 2 à 7.

 

Au Conseil Municipal du 29 novembre 2011, ce bureau d'étude présente des propositions pour construire 200 maisons sur 22 ha à Grenade sur l'Adour.

 

Le 29 mars 2012 la préfecture demande la modification du PLU (Plan Local d'Urbanisme) qui sera approuvée en séance du 27 juin 2012 par le Conseil Municipal.

 

La principale raison de cette modification est dû à la capacité d'accueil surdimensionnée des zones A U et de l'absence d'équipement suffisamment dimensionnés. Il a donc été décidé de déclasser la majorité des zones A U en 2 A U dont l'ouverture à l'urbanisation sera conditionnée par une nouvelle modification du PLU.

 

En résumé, à la différence de notre maire, la préfecture se soucie de savoir si les infrastructures locales sont en capacité d'absorber ce supplément de population et préfère prendre des sécurités en modifiant le PLU.

 

Qu'en est-il des infrastructures de Grenade ?

 

Le scolaire :

 

Le collège arrive à saturation et l'agrandissement de ce bâtiment n'est pas à l'ordre du jour et est-il possible sur le site actuel? Une réflexion est en cours pour orienter les élèves de Cazères et du Vignau vers Aire pour la prochaine rentrée.

 

Il est prévu de recevoir dans les dix classes de l'école primaire 265 élèves pour la rentrée scolaire 2013 et l'école Notre Dame a 145 enfants scolarisés aujourd'hui.

 

Le gymnase :

 

Le planning à l'année est complet. Toutes les plages de réservation sont prisent par le scolaire et les associations.

Savez-vous que des associations ont essuyé des refus d'implantation à Grenade pour des raisons de capacité de cette salle et d'autres venues après ont obtenu cette autorisation?

 

Le réseau d'assainissement :

 

Notre réseau d'assainissement ne cesse de s'agrandir avec les nouveaux lotissements au détriment de l'entretien et de la rénovation de l'existant.

 

Une augmentation de 2 % de la redevance d’assainissement a été votée par la majorité le 29 septembre 2010 avec effet au 1 janvier 2011.

Cette redevance (référencée 70611) a rapporté à la commune 110 055,28 € en 2012.

 

Dans le budget prévisionnel de l'assainissement 2012,section fonctionnement, étaient prévus 120 419,00 € sur la ligne entretien et réparations (référencée 6152), mais 351,14 € ont été réellement dépensés.

 

Pour éviter les surcharges de la station d'épuration (débordement de la station d'épuration lors de fortes pluies) il faut séparer les deux réseaux, eaux pluviales et eaux usées.

 

La mise en séparatif du réseau d'assainissement rue Jules Ferry,Brémontier, Charles de Borda a été effectuée en 2012, la finition de la rue Jules Ferry doit être faite en 2013.

Des travaux restent à faire pour la mise en réseau séparatif de la rue des mésanges,des fauvettes, des merles et du réseau privé de la SNI (citée Saint-Exupéry).

 

Un diagnostic sur l'ensemble du réseau est prévu en 2013, le dernier a été effectué en 1987.

 

La station d'épuration date de 1996, elle regroupe Grenade et Larrivière et a une capacité de 3000 équivalents habitants. Au 31 décembre 2011 le rapport de la SAUR fait état de 923 abonnés.

Un abonné = une famille, le foyer logement compte pour un abonnement ajoutez-y les deux cents abonnés à venir  et les futurs abonnés de Larrivière...